Chercher

Battons-nous pour les patients souffrant d’une MICI

Takeda

UNE CAMPAGNE INTÉGRÉE AVEC CAMÉRA CACHÉE

Battons-nous pour les patients souffrant d’une MICI

Takeda

UNE CAMPAGNE INTÉGRÉE AVEC CAMÉRA CACHÉE

Vous devez urgemment aller à la toilette, mais vous n’avez pas accès aux toilettes ? Pour la plupart des gens, il s’agit d’un simple désagrément, mais pour les patients atteints d’une MICI, c’est un véritable tragédie. La carte urgence toilette devrait permettre aux personnes atteintes de ces troubles intestinaux chroniques d’accéder à toutes les toilettes. Mais dans la pratique, cet accès leur est encore souvent refusé.

L’entreprise pharmaceutique Takeda, qui soutient les associations de patients souffrant de MICI CCV ASBL et l’Association Crohn-RCUH, a demandé à LVTPR d’organiser une campagne pour attirer l’attention sur cet important problème de société, avec deux objectifs concrets : rendre la carte urgence toilette légalement contraignante, et donner plus de visibilité à cette maladie invisible auprès du grand public.

LVTPR a lancé une campagne intégrée, conçue autour d’une vidéo qui dérange et d’une pétition. Équipés d’une caméra cachée, nous avons observé des patients souffrant d’une MICI se voir refuser l’accès aux toilettes dans des magasins et des établissements horeca. Même lorsqu’ils expliquent la gravité de leur maladie et montrent leur carte urgence toilette. La vidéo a été publiée sur une page web où les visiteurs pouvaient directement signer la pétition pour rendre la carte légalement contraignante.

Cette action s’est accompagnée d’une vaste campagne sociale depuis les plateformes de patients Crohn et nous et La rectocolite et nous, ce qui a généré beaucoup de trafic sur la page web. Et grâce à une pression sans relâche au niveau des relations publiques, un grand nombre de journaux et de chaînes de télévision belges (VTM et RTBF) ont relayé cette action. Au total, 13 000 personnes ont signé la pétition. On a également assisté à une vague d’indignation et de réactions d’espoir de la part du grand public, de responsables politiques et de plusieurs célébrités belges (dont Philippe Geubels).

Les résultats ont largement dépassé nos attentes : non seulement cela a amorcé un débat national, mais le monde politique a également été confronté aux faits, et plusieurs autres associations de patients se sont jointes à notre initiative. À tel point qu’en ce moment même, les partenaires sont en train de revoir à la hausse l’étendue du projet. À suivre…

Pour plus d’informations concernant les MICI : crohnetnous.be et www.larectocoliteetnous.be.

En 2017, LVTPR a élaboré cette campagne pour Vluchtelingenwerk Vlaanderen autour d’un thème d’actualité brûlant d’une tout autre nature : l’accueil des réfugiés. Notre agence de relations publiques a remporté un prestigieux Sabre Award.

Vous devez urgemment aller à la toilette, mais vous n’avez pas accès aux toilettes ? Pour la plupart des gens, il s’agit d’un simple désagrément, mais pour les patients atteints d’une MICI, c’est un véritable tragédie. La carte urgence toilette devrait permettre aux personnes atteintes de ces troubles intestinaux chroniques d’accéder à toutes les toilettes. Mais dans la pratique, cet accès leur est encore souvent refusé.

L’entreprise pharmaceutique Takeda, qui soutient les associations de patients souffrant de MICI CCV ASBL et l’Association Crohn-RCUH, a demandé à LVTPR d’organiser une campagne pour attirer l’attention sur cet important problème de société, avec deux objectifs concrets : rendre la carte urgence toilette légalement contraignante, et donner plus de visibilité à cette maladie invisible auprès du grand public.

LVTPR a lancé une campagne intégrée, conçue autour d’une vidéo qui dérange et d’une pétition. Équipés d’une caméra cachée, nous avons observé des patients souffrant d’une MICI se voir refuser l’accès aux toilettes dans des magasins et des établissements horeca. Même lorsqu’ils expliquent la gravité de leur maladie et montrent leur carte urgence toilette. La vidéo a été publiée sur une page web où les visiteurs pouvaient directement signer la pétition pour rendre la carte légalement contraignante.

Cette action s’est accompagnée d’une vaste campagne sociale depuis les plateformes de patients Crohn et nous et La rectocolite et nous, ce qui a généré beaucoup de trafic sur la page web. Et grâce à une pression sans relâche au niveau des relations publiques, un grand nombre de journaux et de chaînes de télévision belges (VTM et RTBF) ont relayé cette action. Au total, 13 000 personnes ont signé la pétition. On a également assisté à une vague d’indignation et de réactions d’espoir de la part du grand public, de responsables politiques et de plusieurs célébrités belges (dont Philippe Geubels).

Les résultats ont largement dépassé nos attentes : non seulement cela a amorcé un débat national, mais le monde politique a également été confronté aux faits, et plusieurs autres associations de patients se sont jointes à notre initiative. À tel point qu’en ce moment même, les partenaires sont en train de revoir à la hausse l’étendue du projet. À suivre…

Pour plus d’informations concernant les MICI : crohnetnous.be et www.larectocoliteetnous.be.

En 2017, LVTPR a élaboré cette campagne pour Vluchtelingenwerk Vlaanderen autour d’un thème d’actualité brûlant d’une tout autre nature : l’accueil des réfugiés. Notre agence de relations publiques a remporté un prestigieux Sabre Award.

LES ÉTUDES DE CAS SUIVANTES SONT SUSCEPTIBLES DE VOUS INTÉRESSER